azproductionmusicale a dit :
@Compte censuré
Là Otto il se peut que nous parlions de techniques qui ne s'appliquent pas à toutes les musiques.

Le clipping en question se fait à travers du matos analog (ça fonctionne aussi à travers du plug - non pas ds le derrière !) et où l'on cherche à raboter les crêtes et uniquement les transitoires.
Ceci afin d'éviter au limiteur qui se trouve en fin de chaine de réagir à ces transitoires et donc de gagner en loudness sans "pompages".
Donc un process tout en finesse
On peut bien entendu utiliser un peu la compression mais uniquement dans le cadre où la/les musique(s) auraient besoin d'un peu de "bounce"

On pourrait presque le comparer au process qui se passe lorsque tu clippes une bande analog sans saturer le son et l'on monte le gain petit à petit au fur et à mesure que l'on avance avec ce process.
Le mastering ce n'est pas que on pousse les fader ou le gain de sortie du compresseur ou de l'EQ à lampes utilisé pour homogénéiser un album aux désidératas de l'industrie. C'est tout un process en délicatesse car il n'est pas question de flinguer un mix

J'aurais définitivement du dire "l'art du cliping parmi d'autres" car je ne connais pas toutes les façons de masteriser.
Mais en revanche ce que je dis est formel : c'est une façon de faire en mastering.

D'ailleurs c' est effectivement ce que tu dis mais ça on en parle tout le temps et notre ami dans sa vidéo en a bien parlé.
En revanche on parle moins du process ce qui peut-être compréhensible mais bon, je ne suis pas du genre à faire des cachoteries sous prétexte que tu pourrais me piquer mon boulot. Perso je m'en fou total car j'aime partager tout comme ceux qui m'ont tout apprit.
(Et ça continue du moins pour ceux qui sont vivants)

D'ailleurs puisque tu en parles et c'est bien de le souligner : si il est transparent c'est que le mix l'était tout autant donc à priori pas de correction frequentielle et dynamique.

Quant à la musique classique je ne peux me prononcer car ce n'est pas mon domaine - bien que j'adorerai un jour avoir le matos auquel je pense pour les captations et tenter le coup - Dans ce registre de son les niveaux sont extrêmement bas comparé aux musiques bouboum donc là le process de master n'est sans doute pas le même - encore une fois je ne connais pas toutes les façons de procéder. D'ailleurs en soi je ne vois pas pk le clipping ne fonctionnerait pas en classique.

EDIT - quoique à la réflexion cette méthode pourrait être inutile dans la mesure où les niveaux sont bas et très probablement déjà proches du master def dès la captation. Ça doit aussi dépendre du gars qui enregistre.
Après je ne sais pas ce que cela donnerait de rajouter une petite dose de lampes sur tout ça. Ce que j'en sais en revanche c'est que si le résultat en comparaison A/B plait alors what the fuck ?

EDIT 2 - au final : si, je garde mon expression "l'art du cliping" car c'est ce que je ressens et c'est un art tout comme le mixage ou la cuisine. Pas de souci si tu n'es pas d'accord, je ne me friterai pas avec toi. Pas le temps ni l'envie.