Buxi a dit :
Je suis d’accord sur un point qui revient beaucoup : La musique est clairement fourre-tout et c’est totalement assumé, c’est du rap.

Là je ne te suis pas... à moins que je fasse erreur, il me semble que le rap n'est pas du texte fourre-tout.
Je fais partie d'un groupe où nous mettons en musiques et en ambiances sonores des textes de slam. Ce n'est du rap mais on en est pas loin, et les textes ne sont pas un fourre-tout.

Par contre je me dois d’éclaircir un point avec vous :
Pour moi la musique c’est un moyen d’extérioriser une humeur, une pensée, un mécontentement.

Oui, c'est le principe bien souvent, tout style confondus.

C’est comme mon livre intime dans lequel je ne m’empeche pas d’écrire des saloperies, c’est un exutoire…
J’écris des mots qui sont justifiés par mes maux… Je n’écris pour personne...
Je peux passer du coq à l’âne… sans devoir parler de la ferme
C’est ça que j’aime dans le rap, une sorte de liberté que chacun peu interpreter à sa manière

Bah ça n'empêche pas, et si tu écrivais juste pour toi tu ne serais pas ici à nous demander ce qu'on pense de la musique que tu produis. Non, tu n'écris pas juste pour toi, parce que des gens écoutent, tu écris pour exprimer quelque chose de personnel mais c'est destiné à des personnes qui vont t'écouter.
Moi ça me dérange d'entendre des textes qui comportent des expressions du genre "casse les couilles". Ce n'est pas que je suis prude, si tu savais les saloperies que je pourrais dire, mais ça me dérange dans le sens où ta musique est écoutée. Et lorsque un public d'ados écoutent des textes (souvent du rap) qui comportent ce genre d'expression, ou qui prônent des valeurs merdiques (du genre réussir c'est avoir un gros tas de fric, des nanas traitées comme des putes et une grosse bagnole), ces jeunes vont s'identifier et se nourrir d'une culture pourrie (enfin, que moi je trouve pourrie, après tout c'est peut-être génial plein de fric, des meufs traitées comme des chiennes et des grosses bagnoles).
Ce que je veux dire, c'est qu'en écrivant et en interprêtant des textes destinés à être diffusés publiquement, tu en es responsable.
J'ai été assistant d'éducation en lycée professionnel, aujourd'hui je travaille dans un autre établissement scolaire, des jeunes qui arrivaient en bureau de vie scolaire et qui disaient "ça me casse les couilles", j'en ai tellement entendu que je ne la supporte plus, c'est (je trouve) une expression médiocre.

Au niveau de l’image j’ai voulu tourner le clip dans un cimetière d’avions de guerre, certains ont combattus, certains ont tués…
On ne connaitra jamais les vraies raisons mais le principale est dit : dans ce monde tout est lié…
Le pétrole, l’argent, l’humain, l’amour, notre manière de vivre, les maladies… les virus…

Je ne savais pas, c'est bien qu'il y ai une histoire un peu cachée. Je trouve que l'image est très propre, c'était une bonne idée.