angieblue a dit :
@donald.
Avec la plus grande imagination du monde, je n'aurais jamais imaginé un tel scénario, une atmosphère où l'autre est perçu comme un danger potentiel dont il faut se méfier et se cacher...une atmosphère où l'on vit confiné et où un nombre de morts est annoncé dès qu'on allume les infos...
A la libération, on va tous pleurer.
Oui, l'art et l'amour existent encore...et tout sera bientôt terminé.
Toi aussi courage, patience et prudence :love: .