DudeGuitars a dit :
@
La Dot est une pure copie bon marché de l'ES335 tandis que la Sheraton est une Epiphone originale, bien que trèèèès inspirée par l'ES335, avec de subtiles différences de formes (et de bois). Dans la gamme Epiphone actuelle, en termes de qualité, la Sheraton est au-dessus de la Dot, la première vaut en gros dans les 600€ et la seconde dans les 400€ (en neuf).

La Sheraton est vraiment une bonne guitare et on en trouve facilement d'occase. Elle s'est vraiment imposée comme le standard de l'ES335-like pour ceux qui ne peuvent pas se payer une Gibson. Ne pas se laisser berner par les sempiternelles rengaines de vendeurs du genre "made in Korea rien à voir avec les modèles chinois [ou indonésiens] actuels" pour justifier des prix parfois élevés (600€, soit le prix neuf actuel), il y a des coréennes très moyennes et les modèles actuels sont très bons. Le mieux est évidemment de pouvoir l'essayer. Les modèles japonais, produits par Matsumoku avant la délocalisation de la production en Corée chez Samick au début des années 1980, sont d'excellente qualité, mais les prix sont très élevés, comme pour les séries Elitist qui ont été produites par Terada (il me semble) ensuite au Japon (1500/2000€). Les tout premiers modèles coréens, logotés Epiphone by Gibson, jouissent d'une cote élevée (dans les 800€) qui tient surtout d'une légende urbaine qui prétend que ces premières séries étaient "particulièrement suivies par Gibson et qu'elle jouissent d'une qualité supérieure aux séries suivantes".

La Casino est à la Gibson ES330 ce que la Sheraton est à l'ES335, P90 dog ear, pas de poutre centrale, c'est un autre registre.