zotsa a dit :
@
Le problème avec les raretés des grandes marques, c'est que souvent ce sont des instruments sans grand intérêt, qui ne ce sont donc pas vendus, d'où leur rareté.
Par exemple la superstrat Gibson du vendeur de Lausanne, premier prix de la mochitude, mais l'intérêt est qu'il y a marqué Gibson dessus... ou comme la melody maker du Taz dont il ne savait pas trop quoi en faire...
Des instruments pour les collectionneurs, moins pour les musiciens il me semble.
Mais sujet intéressant car on découvre des trucs vraiment bizarre !