BC108 a dit :
Un texte au sujet des lampes de puissance :
L’étage de puissance est un peu différent que le préamp dans le sens où il nécessite un réglage particulier pour fonctionner de manière optimale : le réglage du bias, qui correspond grosso modo à ajuster la valeur de la (des) résistance(s) histoire de faire fonctionner le tout dans la plage optimale des lampes utilisées. Un peu comme l’équilibrage des roues d’une voiture : c’est bien de changer de pneus, mais ce n’est pas suffisant pour faire rouler votre carrosse droit. Ce réglage s’effectuant ampli ouvert et allumé en triturant directement à proximité de courant à haute tension (danger !) : il est préférable de laisser ce travail à un expert et de minimiser ainsi les accidents de type électrochocs.
Par ailleurs, les lampes ne sont pas les seuls éléments susceptibles d’être à l’origine d’une dégradation d’un ampli ou d’une panne, l’option d’un technicien vous fera gagner un temps précieux dans la solution du problème (sans compter les risques et énervements potentiels). C’est l’occasion de lui offrir un petit entretien par la même occasion 😉

Vous pouvez néanmoins changer les lampes de puissance sans réglage du bias sous certaines conditions. Les lampes de l’étage de puissance fonctionnent généralement par paire et il convient de les remplacer par des lampes appairées (matched en anglais). Sans réglage de bias, optez pour une paire de lampes bien triées ou une valeur sûre. Cette option doit rester temporaire, car un mauvais réglage du bias affecte directement la durée de vie de la lampe et l’équilibre général de l’ampli. Notez également que certains amplis ont un bias fixe, d’autres un bias commun à toutes les lampes et d’autres avec bias indépendant sur chaque lampe. Le sujet est aussi vaste que complexe, chaque ampli ayant des caractéristiques différentes, le mieux est de laisser faire les professionnels pour avoir un rendement optimal.