Jean~Christophe a dit :
@angieblue
Ben, je ne sais pas, compare, par exemple "Le lundi au soleil" ou "Si j’avais un marteau" de Claude François à "Amsterdam" ou "Quand on n’a que l’amour" ou "Ne me quitte pas" de Brel.
Bonne analyse de textes! :mrgreen:

Ma question ne portait pas à comparer de la pisse d'âne à un Bordeaux millésimé.
Mais bon peu importe, ta 'réponse' laisse posée la question de l’attribut poésie :

Suffit-il à un texte de rimer et d'être une suite d'un même nombre de pieds ?
Ou faut-il aussi que le sujet ait au moins une certaine profondeur ?
Que le texte soit, non pas une simple description au 1er degré,
mais ciselé de fines subilités plus ou moins obscures ?
Que le lecteur doive y mettre du sien pour le découvrir ?
Qu'il en tirera d'autant plus qu'il y aura mis de lui-même ?