Quent57 a dit :
@MET(AL)ONE
oui, j'aime beaucoup la sociologie en générale, la psycho de masse etc ^^ Non bien sûr, tout n'est pas systématique mais comme tu le dis, on voit des grandes tendances, tendances qui à titre personnel son récurrentes de part ma petite expérience.

Tu t'es donc porté en messager afin de prévenir, à juste titre, d'un différent qui pourrait pourrir le truc, pour moi tu t'es porté en "défenseur" d'une communauté. Ton pseudo ne laisse pas de doute sur ton orientation musicale (désolé, on ne se connait pas et je fais plein d'amalgames faciles, sûrement faux sur plein de points), je pense donc que la notion d'opposition "de style et de niveau" à permis ton positionnement et également vu le contexte de la discussion, tu as voulu prévenir de débordement en voyant clairement cette opposition à venir. C'est tout à ton honneur et merci à toi pour la délicatesse du débat.

Le truc c'est qu'en faisant ca, bah tu invites à une réponse. Tu me laissais la porte ouverte à une réponse d'opposition aussi puisque tu te déclares toi même comme défenseur en relevant l'énormité de mon propos ^^ En gros, pour moi, tu te proposes comme un contradicteur. Une petite pincée d'ego par dessus et on est partis, tu vois l'idée.

J'pense donc que d'une façon générale, on est tous "humains" dépassés par des mécanismes bien plus profonds, que si Zikinf fait clairement parti des forums les "plus durs", c'est aussi un marqueur "social" de son niveau en musique. Nous sommes tous exposé à cela et moi le premier.
Pour moi l'objet de cette discussion n'a pas a avoir lieu, l'idée n'est pas de changer le forum et de le rendre plus ou moins dur, mais d'en accepter les règles formelles et informelles si on souhaite atteindre cet objectif tout aussi subjectif : la reconnaissance.

De mon avis, cette "reconnaissance" est importante pour certains car, justement ,zikinf est un forum dur. On a vu passer il y a peu un post d'un mec qui voulait "prouver au forum qu'il avait sa place", c'pas rien. Il y a une forme d'elitisme parfois assez désagréable qui nous eloigne de la bienveillance, mais au final, c'est assez représentatif de ce qu'il se passe dans l'intimité des studios/maisons de prod.