Melampe a dit :
Bonjour à tous,


J'ai fait des recherches sur le forum et sur Google mais sans grand succès, et malheureusement je cours après le temps en ce moment.

Ma situation (détails volontaires) : j'ai fait des études de physique qui m'ont beaucoup plu, je suis allé au bout. Mais la carrière de chercheur ou d'ingénieur ne me tente pas. J'hésite à me lancer dans la musique professionnellement. Le but final serait de vivre de créations musicales : compositeur de musiques de films, jeux vidéos, courts-métrages, reportages, … . Je suis pianiste depuis plusieurs années, je peux jouer une étude de Mendelssohn mais je n'ai pas non plus un niveau incroyable, et en solfège beaucoup de notions me manquent. Mais je n'ai pas du tout peur de me donner à fond pour régler enfin ça. Je compose déjà de la musique : piano solo pour l'instant surtout, j'utilise aussi les sons type violon, percussions ou guitare d'un (bon) piano électrique mais zéro connaissance en MAO.

Les styles qui m'intéressent le plus actuellement : classique, classique modernisé (René Aubry, Ryuichi Sakamoto, ...), musiques latines style Buena Vista Social Club, jazz et bossa.

Une de mes grandes inquiétudes est que niveau composition je suis dans une période creuse depuis quelques années et je ne sais pas quand ça finira (même si j'y travaille, je précise).

Au cas où je me déciderais à aller vers la musique comme choix d'orientation en septembre, j'ai recensé quelques écoles qui pourraient me convenir : seuls l'EDIM, Studio Capitale Enregistrement et Musiques Tangentes m'ont semblé vraiment accessibles (en région parisienne) vu mon niveau, vu l'avancement de l'année, vu mon projet.

Autant me lancer dans le monde de la musique, que je connais très mal (pas mal progressé seul et en autodidacte, j'ai accumulé du « retard ») me fait peur, autant je me dis que c'est justement dans ce monde que je pourrai rencontrer des gens du milieu qui sauront m'aider à apprivoiser ces craintes. Me dire que je vais devoir vivre de ma musique si je me lance, j'ai un peu de perdre du plaisir si ça devient un devoir.

Je pense aussi au conservatoire, mais plusieurs profs de piano que j'ai eu m'ont laissé une mauvaise image du conservatoire, en me le décrivant comme un endroit assez rigide niveau enseignement, voire dogmatique, qui peut malmener la créativité des élèves. Le conservatoire, pour mon projet et vu ma situation, bonne idée ou non ? Ou peut-être vaut-il mieux que je me fasse mon beurre avec des cours particuliers et qu'après j'essaye de publier sans passer par une école ?...

J'ai cherché à Paris jusqu'à maintenant (d'ailleurs je vais aller voir de ce pas si je peux encore intégrer un conservatoire, ce qui n'est pas dit) mais je suis prêt à me déplacer (si certains connaissent des choses à Nice en particulier).


Quelqu'un pour éclairer ma lanterne (les écoles citées, d'autres, l'inquiétude de la période creuse, et aussi je voudrais m'assurer en général que je ne me fais pas d'illusions) ??