Jean. a dit :
@Le Taz
Ah oui c'est sûr que ces exemples-là me parlent ! Par contre, les Irlandais, moi non plus je ne connaissais pas.
Si je comprends bien, il y aurait pour l'entendement (l'esprit, etc) le même aveuglement que pour l'œil (où l'entrée du nerf optique sur la papille est aveugle à la lumière, mais sans qu'on le sache parce-que c'est compensé en aval) ?

Je ne vois pas l'intelligence comme une fin, ni comme un absolu qui protégerait de tout. Pour moi c'est comme un outil, un moyen. Et je pense qu'il vaut mieux en avoir que de ne pas en avoir. D'autant plus que justement, tout le monde en a, tout le monde peut la cultiver, au moins ça nous met tous sur un même pied d'égalité. Après à chacun de voir de ce qu'il en fait, ou pas.

On a eu cette chance d'avoir appris à lire, ça nous ouvre ce pouvoir de nous enrichir l'esprit par nous-mêmes. Chacun est bien libre de ses choix, donc d'en faire ce qu'il veut; c'est justement pour ça qu'en ne s'en servant pas on gâche notre chance.

Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de fréquenter des structures spécialisées pour apprendre à raisonner; il y a longtemps ça s'apprenait par les expériences de la vie, ensuite ça s'apprenait à l'école, depuis plusieurs décennies on ne peut que constater que ce n'est plus ce qui est mis en avant. Oui l'orthographe n'est pas du raisonnement (quand même, beaucoup de ceux qui entrent dans la vie active ne sont pas foutus de rédiger leur propre CV) mais c'est une partie visible d'un iceberg en train de fondre : il y a aussi la compréhension de texte qui décroche sec, les maths qui sont pourtant un outil utile et puissant, etc. Bon on pourrait en discuter pendant des lustres.

Merci pour les recommandations de bouquins. Il y a aussi de bonnes choses chez Noam Chomsky, je ne m'en fais pas un maître (pas plus qu'avec Frank Zappa) mais chaque semaine j'en surprends des échos par-ci par-là, ça m'aide à ne pas m'y faire prendre et c'est déjà ça (quoique je me suis peut-être déjà fait prendre sans l'avoir réalisé, c'est ça qu'est terrib')