Jean~Christophe a dit :
@levis à bois
Je ne suis pas artisan moi-même et pourtant suis tout à fait en accord avec la logique de ce que tu dis. Remarque que les gens sont tout à fait libres d'acheter une baguette en aggloméré ou en polystyrène expansé sortie d'une usine robotisée, plutôt qu'une baguette de pain tout chaude sortie du four de l'artisan boulanger du coin. Okay c'est insipide mais ça coûte moins cher. Et quand les vrais boulangers auront tous disparu, les générations à venir n'ayant plus de vrai pain pour comparer, ne sauront pas que le pain est autre chose que le carton bouilli qu'on leur vend.

Quant à la dévaluation de la valeur du travail, dans l'industrie ça fait longtemps que c'est une norme. Le savoir-faire n'est plus reconnu car on considère qu'on doit pouvoir remplacer une personne par une autre sans que personne n'y voit de différence. Le seul paramètre qui compte est le diplôme. Or depuis quelques décennies déjà, certains diplômes sont délivrés à des gens qui sont loin d'avoir le niveau. Dans certains cas et certains filières, ce sont les enseignants eux-mêmes qui n'ont pas le niveau. On comprend que ces diplômes ne sont plus garants de connaissances ni de savoir-faire.

Alors "vieillie école" ? Oui, peut-être. Il reste qu'on voit de plus en plus de matos avoir des pannes louches et bizarres qu'ils n'auraient jamais eues s'ils avaient été conçus puis fabriqués dans le respect de l'état de l'art. Là on a des mecs qui suivent aveuglément des procédures qu'ils ne comprennent pas, sans savoir pourquoi ni comment ça fonctionne. Que l'industrie arnaque le grand public, ce n'est pas nouveau nouveau (même si ça reste inexcusable) Maintenant, que l'Etat les couvre et participe à l'organisation de la baisse du niveau, c'est plus inquiétant.