levis à bois a dit :
le problème c'est que négocier le prix est devenu un sport national ! Les artisans pour rester compétitifs sont obligés de calculer leurs prix au plus juste face a un marché féroce. Ce "sport" est malsain car IL DEVALUE l'artisan et le travail qu'il fournit Cela prend même des tournures cocasses (exemple):Un client est venu une fois chez moi pour récupérer un travail pour lequel j'avais fait un devis qui avait été accepté (on va dire 150 e) Au moment de payer l'air dépité il me dit :Oh mince je n'ai que 120 dans mon porte feuille ma femme est passée par là en espérant que j'allais lui faire grâce du solde Je lui ai donc suggéré gentiment de repasser quand il aura retrouvé son fric! Personnellement je ne me vois pas discuter le prix de mon rôti chez mon boucher ou ma baguette de pain chez mon boulanger! Je suis peut-être de la (trop)" vielle école" :D