Jean. a dit :
@Anonymous
L’impédance c’est entre l’ampli de puissance et le baffle.
L'impédance intervient dès qu'on branche deux circuits l'un sur l'autre, quels qu'ils soient : sortie d'instrument vers entrée d'effet, sortie d'effet précédent vers entrée d'effet suivant, sortie d'effet vers entrée de préampli, sortie de préampli vers entrée d'ampli, sortie d'ampli vers haut-parleur, etc ...

Excepté pour la sortie d'ampli vers HP, pour tous ces couplages les puissances en jeu sont faibles; donc en cas de désadaptation d'impédance le pire qui puisse arriver c'est de la disto, du bruit, voire même des oscillations, des trucs de ce genre : des défauts, mais non destructifs.

Par contre c'est effectivement entre la sortie d'ampli et le HP qu'il faut vraiment faire gaffe à l'adaptation des impédances, à cause de la puissance en jeu. C'est valable pour les amplis à transistors et à fortiori pour les amplis à lampes.