lyak a dit :
@missfrizzle
Bon, et bien je plussoie ta prof de chant :mrgreen:
En effet le problème de la mâchoire va avec, mais qui de la poule ou de l'oeuf ?...
Et c'est normal que tu te sentes bien dans les aigus pour le moment, vu que tu chantes tout en tête (avec le larynx remonté donc), les graves sont coincés (mais les aigus aussi, c'est juste qu'eux peuvent quand même passer à travers ^^)
Plus tu élargiras ton espace, (voile haut, larynx bas, résonances de poitrines possibles), et plus tu auras les aigus qui vont monter.
Après il y a plein d'images : la balle de ping pong, le fait de chanter "dans l'inspiration", sentir un bâillement, soulever le voile du palais, sentir le son qui écarte les molaires, imiter une vieille dame bourgeoise...

petit apparté : si tu attrapes ton larynx entre le pouce et l'index, et que tu inspires détendue la bouche ouverte, ton larynx descend. SI tu déglutis, il remonte. La position que tu as en inspirant, larynx bas, côtes écartées et diaphragme bas, c'est cette position qu'on doit garder pour chanter, et donc pour l'expiration. L'idée est de garder la position de l'inspiration DANS l'expiration. Ca parait un peu barbare mais ça l'est ^^
On appelle aussi ça la pression et la contre-pression : pression du périnée qui va expulser l'air, et contre-pression en écartant les côtes qui vont obliger le diaphragme à rester bas et donc à tirer le larynx vers le bas également.


Ta mâchoire se crispe parce que tu essayes d'atteindre une note en remontant tout : ça ne marche pas donc ça serre.
Si tu cherches cet écartement des côtes (pour descendre le larynx), ta mâchoire se détendra. D'ailleurs, si tu ouvres la bouche , tu vois bien que la position du larynx sera plus basse. De même pour ta langue : si elle est basse le larynx sera bas, si elle est haute ton larynx sera beau.

une petite vidéo toujours bien pour observer de l'intérieur ^^