vulcaniasubmarine a dit :
Oui, c'est assez... surprenant.

A l'époque, quand je cherchais à recruter des gens, je leur demandais de me montrer s'ils pouvaient y arriver. Mais je précisais que s'ils proposaient autre chose dans le même esprit, j'étais preneur. Le problème c'est que la plupart des gens à qui j'avais affaire trouvaient ce que je faisais "bizarre" et avaient de la musique une vision plus classique, plus ordinaire, enfin, je ne sais quel terme employer. Je me souviens d'un bassiste à qui j'avais montré une note qui tenait, puis qui en mourant, vers la fin, glissait dans les graves. Et pour lui, cet effet de faire glisser, c'était toujours tout de suite, fugitif. Il n'avait jamais pensé à utiliser sa basse comme ça, et du coup, ce que je faisais, c'était "bizarre". Idem, pour lui, un slap c'était forcément sur l'octave. Et moi j'employais des octaves augmentées, des quintes diminuées... Bref, j'étais un drôle de gus, un point c'est tout.
Mais il y a beaucoup de gens que j'ai amenés à voir leur instrument autrement. Je n'ai pas monté le groupe dont je rêvais, mais j'ai fait au moins ça.

Puis je me rends compte, aussi, que pendant que j'ai une vision très pointue, exigeante, de la musique, et d'autres choses, autour de moi, il y a des gens qui font des choix radicalement différents, qui s'en foutent de pas mal de choses, qui y vont comme des boeufs, sans chercher à comprendre... Et je me demande... je finis par me poser des questions. Je suis facilement en proie au doute, en réalité.