Le Taz a dit :
@Nellaleska
Merci pour vos réponses, EF2M à Tourcoing pourquoi pas mais si je peux éviter cette ville. J’y suis né et y ai vécu pas mal de temps.

J'ai passé 15 ans de ma vie dans cette école sans le moindre souci. C'est clair qu'il y a des coins qui craignent méchamment, mais ça n'a jamais posé de problème, ça s'est toujours bien passé pour les élèves qui fréquentent et s'installent là-bas. Si c'est une question de météo, t'as aussi l'EF2M Marseille, dirigée par Cyril Achard. Il a une approche un peu plus jazz, mais le contenu pédagogique est quasiment le même, avec pas mal de scène, et les master class communes avec l'EF2M Tourcoing.

Dans les écoles qui jouissent d'une très bonne réputation et d'un bon réseau d'anciens, tu as Tous en Scène à Tours, le CIAM à Bordeaux et l'IMFP à Bordeaux.

Pour la MAI, je pense quand même que ça vaudrait le coup que tu prennes contact en direct pour discuter de ton projet et de la pertinence d'un séjour chez eux ou non. D'expérience, les élèves qui passent les auditions de ce genre de formation on rarement une juste idée de leur niveau. Une bonne part se sous-estime largement, une autre se croit déjà arrivée (et c'est généralement très compliqué lorsqu'ils le réalisent car ça vire souvent au déni et au rejet). Crois-moi, ce sont les formateurs ou les anciens élèves de ces écoles qui sont capables de te dire si tu as le niveau ou pas pour y entrer.

La philosophie de l'école peut varier bien sûr, mais la plupart sont réalistes : un musicien professionnel est d'abord et avant tout un musicien fiable (sur le jeu et le comportement). On ne vit pas du shred (sauf à l'enseigner ou très rares exceptions) et les écoles qui le mettent en avant le font surtout parce que c'est un moyen d'attirer un certain public, la part la plus importante de la demande de formation étant pour la classe de guitare. C'est un peu le fond de roulement économique de ces écoles, dont aucune n'est subventionnée par l'Etat.