b314d a dit :
ce n’est pas à l’auditeur de faire un effort sinon il decroche


Ici un petit conseil glané auprès d'un prof de chant : l’interprète fait 50% du chemin. Le reste c'est l'auditeur qui doit le faire. Corollaire : être "in the face" est aussi contre-productif que d'être trop dans le... décor.

Dur, dur d'être interprète. Sérieux !