theFreeRide a dit :
Je remets une pièce dans la machine à propos d'une erreur que j'entends quotidiennement et que tout le monde ou presque commet : l'emploi de on pour dire nous !
Pour autant que je sache, on est un pronom indéfini qui ne désigne personne en particulier, or j'ai l'impression qu'il remplace quasiment la première personne du pluriel dans certains cas, à tel point que commencer une phrase par nous semblerait presque bizarre. Le pire, je crois, est de mélanger on et nous dans la même phrase, par exemple : « on est chez nous » ; sans même considérer les idées nauséabondes qu'il y a derrière, ce n'est même pas du bon français, paradoxal, non ?
Je me suis rendu compte que je faisais moi-même cette erreur depuis toujours, comme la plupart d'entre vous sans doute, et depuis j'essaie de l'éviter, employant parfois des tournures de phrase différentes de mes habitudes pour contrer ce mauvais réflexe, ce qui est un jeu assez amusant mais pas toujours facile.