Jean. a dit :
@Batfly
Que se passe t-il si je branche 2 enceinte 4 ohm de 100 W sur un ampli 4 ohm à 35 W ?
Si tu les branches en série ces deux HP sont équivalents à un seul HP de 8 Ω 200 W.
Si tu les branches en parallèle ces deux HP sont équivalents à un seul HP de 2 Ω 200 W.
L'important est que la puissance du HP soit égale ou supérieure à celle de l'ampli (donc là c'est OK)
mais aussi et surtout que l'impédance du HP soit égale à celle de l'ampli (donc là c'est KO)

Si tu tiens à tout prix à brancher ces deux enceintes de 4 Ω sur ton ampli 4 Ω, alors branche-les
en série, mais uniquement s'il s'agit d'un ampli à transistors, et non pas d'un ampli à lampes !
Avec deux HP le son aura une plus ample diffusion spatiale, mais leur impédance de 8 Ω contre 4 Ω pour l'ampli va diminuer la puissance totale (vers la moitié des 35 W de l'ampli) Pour être à puissance nominale il faut que les deux HP une fois banchés ensemble aient une impédance globale qui soit égale à celle de l'ampli, 4 Ω. Avec deux HP de 2 Ω ou deux HP de 8 Ω ça aurait été possible, mais pas avec deux HP de 4 Ω (sauf en équilibrant les impédances via l'ajout d'une résistance de puissance, qui diminuerait encore la puissance audio finale, avec un rendement assez minable)

mon seul souvenir de l’électronique est la formule U=RI

Si ça t'intéresse (?) en partant uniquement de U=R.I on peut montrer que
- Les résistances en série s'additionnent : R = Σ(Rk) = R1 + R2 + ... + Rn
- Les résistances en parallèle sont l'inverse de la somme de leurs inverses : 1/R = Σ(1/Rk) = 1/R1 + 1/R2 + ... + 1/Rn

Et pour relier la puissance à l'impédance, partant de U=R.I et P=U.I on montre que P = I².R = U²/R.