riderbird a dit :
Salut salut

Bon, une première fois j'ai écouté quoi... 40 secondes... pas pu aller plus loin.
Après je me suis dit qu'il fallait quand même que j'aille plus loin, j'ai tenu 1 mn 20 secondes.

Tout d'abord je te donne mon avis sans animosité, ce n'est pas pour t'enfoncer ni être méchant gratuitement ;)
Par contre je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère... désolé par avance.

Je crois déjà que de t'autoproclamer "Le Picasso du rap Français", heu... ça part mal... très mal pour moi.
Je ne comprends pas trop la comparaison entre toi et Picasso.
Picasso était un génie dans son domaine, je trouve vraiment très présomptueux de se comparer à lui.
C'est un peu comme si moi, qui essaye de faire des choses expérimentales en son, je m'autoproclamais "Le Shaffer du son Français".
Mouais...

Ensuite, au niveau de la chanson, des paroles, c'est tout ce que je déteste dans le rap.
De l'égo trip, ouais, y'en a qui aiment ça, mais là je trouve ça tellement cliché et, désolé pour le terme... nul.

- "Maille"
- "Bat les couilles"
- "Salopes qui veulent sucer"

Et pas mal de choses incompréhensibles parceque chantées trop vites, où sont les sous-titres ?

Les trois choses que j'ai relevées... j'en peux plus !
Je bosse dans un lycée, la plupart des jeunes avec qui je travaille disent "j'm'en bat les couilles" au moins 50.000 exposant 10 fois par jours, c'est fatiguant...
La "maille", ouais, bon, bof...
Les "salopes qui veulent sucer", non mais au secours !

Bref, au secours !

Avant de vouloir faire de l'égo-trip en mode "j'suis un caïd t'as vu", faudrait prendre un peu d'âge et d'expérience de vie (même si je peux concevoir qu'à 16 piges on puisse avoir vécu beaucoup de choses, cela reste grosso-modo exceptionnel).

Enfin bref, pour faire court, je trouve ça assez ridicule, le texte comme la posture.
Ceci dit, c'est mon avis, ce n'est absolument pas contre toi (je préfère préciser quand même), et puis le ridicule ne tue pas.
Et puis si ça se trouve c'est moi qui suis ridicule aux yeux de beaucoup de monde.

Ps : Quite à aller dans le délire de l'égo-trip qui pour moi sera toujours plus ou moins ridicule, autant y aller avec trois tonnes de second degré comme Lorenzo.