kosty a dit :
salut
la question est posée brut de fonderie sans décoffrage mais vu qu'elle me semble pertinente je réponds quand même:

"2" façons d'aborder la musique (qui ne sont pas exclusives):
-sous forme de notes, je te donne le chiffrage d'un accord tu dois connaitre instantanément toutes les notes qui composent l'accord et la ou les gammes dont il peut être issu.
Tu sais ensuite appliquer ces notes sur ton instrument

-sous forme d'intervalles, Pour une tonique tu vas visualiser tous les intervalles sur le manche.
application: un accord Xmin7 , tu visualises 1 3b 5 7b et tu positionnes les notes.idem pour une gamme
Vision utile surtout pour les guitaristes et bassiste car les positions restent identiques, tu as juste à transposer en fonction de la tonalité mais la géométrie restera la meme. pour une gamme ou un type d'accord

les 2 visions amènent exactement au meme résultat (et sont même liées), c'est juste 2 cheminements du processus de reflexions.
Je pense qu'il est bon d'avoir simultanément les 2 visions.
Je visualise toutes les notes sur le manche, mais une fois que j'ai déterminé quelle est la tonique je pense uniquement en intervalle
je cible la tierce de l'accord par exemple, peut m'importe que ce soit un D ou un A, je visualise tous les emplacements physiques de la tierce de cet accord.

Enfin, pour répondre à la question initiale l'utilité de connaitre les intervalles:
avec les accords, tu connais une position d'un accord min7, tu sais exactement quelle note descendre d1/2 ton pour avoir un min7b5, idem pour les enrichissements
meme chose avec les gamme: tu connais ta gamme majeure, il te suffit de transformer la tierce majeure en tierce mineure et tu as la gamme mineure mélodique.
en espérant que ces explications soient compréhensibles et que d'autres donnent leur vision