Jean. a dit :
C'est intéressant, on dirait qu'il y a deux grandes lignes qui se dégagent de ces témoignages :
- Ceux qui ont vendu parce-qu'ils avaient besoin de thunes (et se disent "aaargh, ma graaaate")
- Les GASmen qui font tourner pas mal de matos (et se disent parfois "ah merde, si j'avais su je l'aurais gardée celle-là")