Jean~Christophe a dit :
@lyak
Je ne suis pas totalement d’accord avec toi. Créer un mot qui n’existe pas peut être intéressant lorsqu’il n’y a aucun mot existant pour dire ce qu’il veut dire, comme par exemple "chronophage", qui est un mot inconnu dans le dictionnaire mais tellement utile...
Je ne suis pas totalement d’accord avec toi :D parce-que "chronophage" est dans le Larousse.
Mais surtout ce mot ne me semble pas indispensable puisqu'il n'exprime pas un concept qui n'existait pas auparavant. Il remplace juste par un seul mot une expression (comme par exemple "prend du temps", qui compte autant de syllabes et se prononce aussi vite, donc n'est pas plus chronophage que "chronophage")
Personnellement, pour signifier que quelque chose prend du temps, je dis "long", le contexte indiquant toujours clairement qu'il s'agit de temps et non d'espace (et "long" est trois fois plus court que "chronophage")

pour névrosité, il y a névrose qui veut dire la même chose
A mon sens, ces deux mots ne signifient pas la même chose.
Entre autres, "névrose" est un nom, l'autre n'en est pas un.
ou alors il faudrait peut-être rajouter le r, en disant nervrosité pour vraiment montrer le mélange des deux mots, mais là la diction devient compliquée.
Oui, on bute sur le premier 'r' et ça casse la fluidité de la prononciation.
Du coup, "névrosité" n'est pas si mal que ça.
Disons que ça n’apporte pas grand chose, à part donner l’impression d’une rime de facilité
D'accord, mais s'il le sent comme ça, qui pourrait lui dire "ne fais pas ça" sous prétexte qu'il se réfère à son monde intérieur et non à un document extérieur ?
C'est son morceau, c'est lui qui exprime ce qu'il sent, avec ses mots, il est bien libre de le faire.
L'expression subjective et intuitive passe avant le respect de règles objectives et strictes.
(qui d'ailleurs évoluent avec le temps, et grâce aux gens eux-mêmes)
+ d’une faute d’orthographe.
Mais là ce n'est pas un texte qu'on lit, c'est du chant qu'on écoute; ça ne peut pas être pris pour une faute d'orthographe.
Quand un texte est superbement écrit, où on voit que la langue française était tellement bien maniée et maîtrisée et que l’auteur se permet des fantaisies, ça passe, et ça peut même être très drôle et très subtil.
Oui.
Lorsque c’est un texte d’un jeune débutant avec des maladresses, il vaut peut-être mieux faire preuve d’humilité et se la jouer plus sobre.
Certes, lyak, mais il faut bien commencer quelque part, n'est-ce pas ?
En tout cas je n'ai pas eu l'impression qu'il essayait de jouer le grand maître ès lettres.

Personnellement je ne pense pas que la composition doit se faire avec un œil sur le dico.
Et dans nos vies sociales d'aujourd'hui, il y a tellement de règles strictes et contraignantes qu'il est bon que l'art permette de s'en libérer, ne serait-ce que pour quelques instants.