zebiglebowski a dit :
@riderbird
C'est pour imiter Dieu (Yngwie Malmsteen, dieu des guitar-flippers dans la Völuspa, l'ancienne mythologie nordique) et probablement pour pécho plus facilement des meufs impressionnées par tant d'audace après une prestation live, mais ce péché d'orgueil, voire ce blasphème, est généralement frappé d'un châtiment immédiat qui se solde par la destruction de la guitare et d'une honte éternelle qui s'abat sur l'orgueilleux et maladroit blasphémateur.

Pour réussir un guitar-flip, il faut réunir plusieurs conditions :
- prendre une guitare légère (Les Paul déconseillée)
- avoir une sangle glissante
- fixée à la guitare par des bons strap-locks
- avoir un câble wireless sinon il s'enroule autour du cou et tu as l'air d'un con
- s'entraîner à l'abri de tout regard avec une Squier Afinity payée 50 balles avant de faire ça sur scène avec sa Custom Shop