Anonymous a dit :
t’es pas très fort en maths..

La composition n'est justement pas des maths, ça tombe bien.

Les formats et qualités peuvent être retravaillées

Oui donc du travail en plus, prise de son, mix, mastering, export. Pareil, on parle de plusieurs heures là, minimum.

J’ai dis carte blanche et j’ai précisé dès le début que peu importait le style.

C'est ça le souci. Les gens qui parlent aux créatifs ont toujours l'impression que "carte blanche = paradis". Alors qu'en fait n'avoir aucune ligne directrice c'est un enfer.

Non mais d’accord. Le jingle, la personne en question s’en branle et ne compte pas là dessus pour multiplier ses commandes.

Alors en résumé le jingle :
-le client s'en fout
-le client n'a pas d'idée
-le client n'en a pas l'utilité/ne compte pas dessus
-le client n'a aucun budget
-le client ne contacte même pas les prestataires directement, mais passe par un tiers

Dans ce cas-là pourquoi le faire?

Pourquoi je réagis là-dessus? Parce que dans la musique en ce moment on voit poindre cette dérive à tout-va. Des programmateurs, entrepreneurs/chefs d'entreprises qui t'expliquent que c'est super cool pour toi de bosser/jouer pour eux gratos, qu'il faut limite les remercier, que ce sera une super expérience, que ça peut même t'apporter des opportunités etc. Bref ce genre de discours "copain-copain" j'ai appris à le reconnaître. Je ne dis pas que tu es un patron véreux qui déguise l'exploitation en opportunité, mais je pense que tu vois ce que je veux dire. Ça tire tout le monde vers le bas.