Jean~Christophe a dit :
@Artemus Klegg
Quelque soit la gamme du clavier, l’octet n’est pas envoyé plus fort
Un octet (d'ailleurs à ce niveau il ne s'agit pas d'un octet mais d'un bit individuel) n'est pas envoyé plus ou moins fort (que peut bien vouloir dire fort dans ce contexte ?) Il passe ou il ne passe pas : s'il ne passe pas et que le soft le détecte alors il corrige en conséquence; si le soft ne détecte pas alors c'est perdu.
Nos chers périphériques musicaux quand ils sont utilisés avec les drivers Asio évitent justement les soucis des couches hautes
C'est justement le gestionnaire de protocole qui est en charge de détecter puis corriger les collisions survenant au niveau des couches basses. Comme déjà souligné, c'est totalement transparent pour toi justement parce-qu'ils font bien leur boulot (à moins que tu n'aies l'oreille capable de détecter un retard de quelques dizaines ou centaines de nanosecondes) mais ce n'est pas le cas pour des claviers de type low-cost dont je parlais.
Nos téléphones portables ont des capacités supérieurs à ce qu’avait la NASA pour les missions à Paulo
Argument purement commercial qui ne tient aucun compte de la robustesse des logiciels ni de la finalité des données.
Mais d'accord : embarque-toi en toute confiance dans une fusée spatiale pilotée via USB par un téléphone portable :mrgreen:

... note bien STP que je dis ça en toute cordialité :D mais vu que cet échange s'oriente vers un crash, je m'éjecte.