saintgermainmusique a dit :
@octupus
je confirme, en tant que "pro lampes" que le peavey bandit 112 est un très bon ampli à transistor, surtout en son claire, bien blues, bien claquant. Egalement le Roland JC120 qui fait des merveilles avec son chorus. j'ai joué sur les deux, comme j'ai eu aussi l'occasion de jouer sur un polytone minibrute.
mais bon, il me manque quelque chose...
pour l'article de jean pierre poulin (son site), et bien réduire toutes les pédales d'effets, genre Boss OS2 , OD1, MT2, tube screamer, Big muff, rat, etc ... à du simple transistor c'est aussi prendre un gros raccourci, surtout que toute ces pédales sont en fait conçu avec des ampli opérationel. c'est sure avec plein de transistors miniaturisés dans une puce(un ampli miniature à gain illimité), et surtout un circuit de contre réaction (obligatoire sur un ampli op) garantissant une grande stabilité.
Prenez 5 transistors pour faire un overdrive (voir un ampli) vous aurez un son pourrit. Avec 3 tubes vous avez quelque chose de correcte.
Soucis aussi de qualité de composants: les amplis à transistors bas de gammes (5,10, 15W) ont souvent des haut parleur très bas de gamme, et un son à chier.
Les tubes ont également beaucoup plus de dynamique, due entre autre au transformateur de sortie (d'impédance) là ou un ampli à transistor est arrété net dans son élan à raz de ses tension d'alim. Un 30W à lampe pète plus qu'un 100W à transistors, pourtant ils ont le même rapport de puissance électrique.
Pourquoi? effet selfique entre autre du transformateur d'impédance, un peu comme une batterie de 12Volts branché sur une bobine HT qui en ouvrant le circuit sort 10K volt sur l'étincelle d'une bougie de voiture.
peut être 30W nominal, mais capable d'envoyer des pins beaucoup plus élevé selon le coup de médiator.
c'est pas ce que recherche les jazzmen. HI-FI et transistors sont en effet commun.