soulfly a dit :
Ouh là...dérive musico-intellectualisante qui tend à pointer du doigt les pauvres "musiciens" (notez les guillemets) comme moi que Pastorius fait chier gravement.

Attention au mépris, les gars. On peut aimer la littérature et ne pas goûter le style de Robbe-Grillet et lire de la philosophie tout en coinçant sur Derrida.

Je sais que "quand les raisins sont trop haut, on dit qu'ils sont verts" mais parfois il y a véritablement et tout simplement une histoire de goût.

Et bien sûr, nos goûts sont formés par notre éducation. Combler les lacunes d'une éducation culturellement pauvre peut prendre plusieurs vies et encore, à condition de ne pas aller bosser 8 heures pour rentrer rincé chez soi.

Désolé, je vais me cuisiner quelques pâtes au beurre en écoutant un p'tit Motörhead, tiens. Une zik où y a pas un accord de trop.