logh a dit :
@haigfa
Ceux qui comme moi ont cette approche se trouvent dispensés d'une fonction rémunératrice dans leur passion et ont donc la possibilité de la pratiquer comme ils le désirent.
A partir du moment ou on l'exerce en tant que profession, on perd forcément de la liberté puisqu'on vend ses compétences à d'autres.

je suis pas tout à fait d'accord
lorsque l'argent est une necessité, on passe plus d'energie dans son activité, on est à fond dans l'activité alors que si on travaille à coté, on est principalement mentalement dans cette activité et peu à peu on perd l'energie dans notre art à cause du temps que prend le travail et la vie perso et l'absence de reussite de son projet à cause du peu de temps qu'on y consacre.
Il y a tres tres peu d'artiste amateur qui jouent longtemps avec toute sa foi en son art, au final le peu qui continuent font des reprises foireuses des musiques de leur jeunesse comme ils iraient jouer à la petanque avec leurs amis.
Apres il est sur que si on doit manger, y a des concessions à faire, beaucoup tombent dans la facilité et font des reprises foireuses de musiques qu'ils n'aiment pas :D

Sinon pour revenir au sujet, oui effectivement il est difficile d'etre manageur et artiste à la fois, il y a forcement une des etiquettes qu'on neglige car on a qu'une vie